ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Riads et maisons d’hôtes de la Médina de Marrakech

Dynamiques touristiques et enjeux identitaires


Thèse de Abdelaziz BENADDI (ESO Angers)
Direction :


Riche de son patrimoine architectural et urbain exceptionnel, la Médina de Marrakech offre un témoignage inégalable d’un mode de vie unique et d’une organisation spatiale traditionnelle. La médina intra-muros renferme à l’intérieur de ses remparts de précieux monuments d’une grande valeur civilisationnelle et architecturale. Etant classée par l’UNESCO parmi les sites du patrimoine mondial, elle représente une offre culturelle et touristique importante attirant de plus en plus de touristes et de visiteurs étrangers.

Le développement de la ville de Marrakech et la croissance de l’activité touristique dans la Médina, ont conduit à l’apparition de nouvelles formes d’hébergement touristique à savoir les Riads et les Maisons d’Hôtes. Un phénomène qui se voit proliférer depuis quelques décennies et qui a généré de nombreuses mutations tant au niveau architectural que socioculturel et économique.

De nombreux touristes et visiteurs étrangers, provenant essentiellement de l’Europe, achètent des maisons traditionnelles dans la vieille Médina de Marrakech pour en faire, principalement, une forme nouvelle d’hébergement touristique, notamment des Riads et des Maisons d’Hôtes (RMH). Ce mouvement vise à offrir au touriste un contact direct et permanent avec la population locale et le mode de vie marocain tant convoité. Dès lors, une communauté étrangère très dynamique se développe de plus en plus dans la vieille Médina de la ville.

Cette dynamique a modifié l’identité culturelle et patrimoniale de la Médina de Marrakech. D’une part, le développement des Riads et des Maisons d’Hôtes présente souvent des modifications non négligeables du bâti et de son organisation. Ces habitats, transformés en structures d’hébergement touristique, ne sont pas à l’abri des interventions non contrôlées où les éléments locaux sont dégradés, détruits ou remplacés par des éléments insolites.

D’autre part, l’installation d’une nouvelle population (d’origine occidentale, principalement) dans les demeures de la médina, selon un mode de vie et des fonctionnalités occidentales, entraine des évolutions en termes socioculturel. L’identité socioculturelle de la Médina est soumise plus que jamais à des phénomènes de transformation sociale.

A travers ce projet de doctorat, nous tentons de faire le point sur les réalités du patrimoine matériel et végétal en tant qu’élément d’attrait touristique dans la médina de Marrakech, sa contribution au développement socio-économique et culturel et les répercussions des modifications qu’il subit sur l’identité culturelle du territoire local.