ACCÈS AU SITE DE L'UMR

L'hébergement temporaire chez l'Habitant

Grand Tunis, Sousse-Kantaoui et Tozeur


Thèse de Tesnim HAMROUNI (ESO Angers)
Direction :


Les individus mobiles cherchent lors de leurs déplacements à se territorialiser dans les espaces d’accueil notamment à travers la recherche d’un mode d’hébergement temporaire. L’hébergement chez l’habitant fait l’objet au moins dans les représentations, voire dans le réel, d’un regain d’intérêt semble-t-il en relation avec le développement des outils numériques. L’enjeu de cette recherche est, premièrement, de mesurer l’ampleur de ce phénomène. Ensuite, d’identifier les systèmes de mobilité dans lesquels il s’insère. S’agit-il d’une option dans une mobilité touristique, d’affaires, de santé ou de pèlerinage ? Qui sont les individus hébergés : des tunisiens résidents en Tunisie ou à l’étranger, des étrangers résidant au Maghreb, des étrangers résidents en Europe ? Comment ce mode d’hébergement fonctionne-t-il ? Qui sont les habitants qui portent ces structures ? Comment s’effectuent les opérations de promotion et de commercialisation ? Enfin, un troisième enjeu porte sur le sens donné à ce mode d’hébergement s’agit-il d’une adaptation à la crise au bénéfice d’un mode d’hébergement moins coûteux ? D’un élément d’un « nouveau » tourisme davantage intégré au sein de la société locale ? D’un mode d’accès au tourisme de populations jusque-là écartées du tourisme ? Ou au contraire de mobilités non-touristiques ? La recherche portera sur le cas de la Tunisie. Le choix de ce terrain est justifié par la confrontation  de ce pays à plusieurs défis : difficulté de la transition du modèle touristique fordiste au tourisme de masse personnalisé, accès au tourisme des tunisiens et des maghrébins, intégration du pays dans les flux mondiaux.