ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Tourisme, pratiques, identités territoriales et urbanisme balnéaires. Vers la régénération urbaine et paysagère des sites littoraux sensibles. L’exemple de la Tunisie XXème siècle et XXIème siècle


Thèse de Nesrine KECHICHE (ESO Angers)
Direction :
  • Nathalie  CARCAUD, Agrocampus Ouest, Centre d’Angers

Financement :
  • Bourse gouvernement étranger

Composition du jury :


    La thèse se propose de comprendre comment protéger le paysage balnéaire de nos villes littorales touchées par l’avènement du tourisme de masse et son développement massif sans pour autant occasionner des méfaits et des dysfonctionnements et sans freiner le développement des activités humaines. Le paysage balnéaire de nos villes littorales tunisiennes a été totalement bouleversé dans les années 1960 par les décisions politiques qui ont instauré un tourisme balnéaire de masse. Certains sites ont été complètement saturés et leur identité territoriale est devenue ambigüe voire floue. L’urbanisme balnéaire expérimenté a accentué les inégalités écologiques et les dysfonctionnements des territoires littoraux et de leurs écosystèmes. Ils ont aussi eu un impact décisif sur les tissus urbains et leur économie à l’intérieur des terres. Plusieurs chercheurs ont exprimé leur mécontentement à propos de cette croissance incontrôlée du tourisme et les impacts de ses conséquences négatives sur le plan culturel ou naturel dans ces milieux vulnérables. C’est la raison qui nous a poussé dans cette thèse à essayer de comprendre cette trilogie : Environnement, histoire et prospectus.

    Plusieurs objectifs ont été soulignés :

    Environnement : Pourquoi les plages de Mahdia (le corpus choisi) sont considérées vulnérables et sensibles ? L’urbanisme balnéaire tel qu’il se présente et se développe aujourd’hui en Tunisie est-il forcément synonyme de « colonisation » et de prédation des territoires sensibles ?

    Histoire : Quels sont les grands modèles d’aménagement urbain des stations balnéaires en vigueur aujourd’hui en Tunisie ? Sont-ils adaptés à ces écosystèmes sensibles et complexes ? Quels sont les facteurs favorisant la conciliation entre identité territoriale littorale et urbanisme balnéaire dans la ville de Mahdia ? Quelles sont les pratiques balnéaires des habitants et des touristes aujourd’hui dans le territoire de Mahdia ? Quelle est la mutation des pratiques touristiques ?

    Prospectus : Vers quel urbanisme balnéaire « intégré » peut-on tendre et vers quelles stratégies de développement responsable et durable peut-on se tourner dans le cadre d’une intégration spatiale, territoriale, environnementale et temporelle de la ville de Mahdia ? Quel sera l’avenir de Mahdia, de son tourisme dans le contexte de la fin envisagée du tourisme de masse et de l’avènement d’autres types de tourisme tels que le tourisme alternatif ?