ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Le Tourisme Rural dans la Zone Montagnarde de la Région "Béni-Mellal - Khénifra" ex: TADLA AZILAL (Maroc)

Quelles perspectives pour un système de développement territorial axé sur le Tourisme


Thèse de Rabii LEOUIFOUDI (ESO Angers)
Direction :


Au Maroc, le tourisme de montagne s’est sensiblement développé dans le Haut et Moyen Atlas. La Région « Béni-Mellal – Khénifra », à cheval entre ces deux chaînes de montagnes, englobe une vaste zone montagnarde. Elle s’est vue annexer les provinces de Khénifra (montagne) et Khouribga (plaine) au titre du récent découpage régional marocain opéré fin 2015.

La Région de « Béni-Mellal – Khénifra » est marquée par une forte identité rurale et agricole illustrée par les caractéristiques des cinq provinces qu’elle contient :

- Béni-Mellal, Khénifra, Azilal (Montagne à fort potentiel touristique, forestier et agricole) ;

- Fkih Ben-Salah, province nouvellement créée en 2009, et Khouribga (Plaine agricole irriguée).

En tant qu’exemple de territoire, la zone montagnarde de la Région peut constituer un sujet d’analyse relativement intéressant à l’éclosion du secteur du tourisme rural et de montagne au Maroc.

L’objectif principal de ce travail est de proposer une stratégie de développement du Tourisme Rural dans la Zone Montagnarde de la Région, sous forme d’un Système de Développement Socioéconomique articulé autour d’une Identité Touristique Régionale au service du développement des territoires montagnards et de leurs populations. Les habitants du territoire seront amenés à en être à la fois acteur et cible.   

En outre, la Région « Béni-Mellal – Khénifra » présente un certain nombre de paradoxes socioéconomiques caractérisés essentiellement, d’une part, par des richesses naturelles et agricoles dont bénéficie l’ensemble du Maroc, et d’autre part, par une pauvreté difficilement résorbable notamment en milieu montagnard. Pour ce faire, il nous semble nécessaire d’analyser les dynamiques qui sous-tendent le développement de la Région tout en s’interrogeant sur la pertinence des politiques publiques de développement en général, et celle du tourisme en particulier.

Notre travail consistera donc à étudier la pertinence, la faisabilité et la viabilité d’un modèle pilote de Système de développement basé sur le Tourisme de Montagne.

Pour cela, nous tenterons de répondre aux questions suivantes :

Quels sont les acteurs du tourisme dans ce territoire ? Comment combiner « tourisme de montagne », « tourisme rural » et le développement de la région ? Quelles sont les politiques de développement qui s’inscrivent dans ce nouveau territoire de la région Beni-Mellal - Khénifra ? Pouvons-nous envisager une cohérence nationale des politiques territoriales de développement du tourisme de montagne ? Pour la mise en place d’un tel modèle de développement spatial, quelle est l’approche idoine pour conjuguer tous les atouts du territoire liés à ses spécificités naturelles, économiques, sociales, culturelles, tribales et politiques ?