ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Trois modes de développement du Wulong : Patrimoine naturel de l'UNESCO

Site de compétition internationale des sports de plein air et site de tournage


Thèse de Danna LUO (ESO Angers)
Direction :


Wulong (107°14'~108°05'E, 29°02'~29°40'N), ville située au sud de la ville municipale de Chongqing en Chine, fait partie du karst de Chine du Sud et est enregistré dans la liste du patrimoine naturel mondial par l’UNESCO en 2007. Selon la déscription de l’UNESCO, La région du Karst de Chine du Sud représente l’un des plus spectaculaires exemples de paysages de karst humide tropical et subtropical. Ce site en série, réparti entre les provinces de Guizhou, Guangxi, Yunnan et Chongqing, s’étend sur une superficie de 176 228 ha. Il comprend les formes de reliefs karstiques les plus représentatives, notamment le karst à tourelles, le karst à pitons et le karst à pinacles ainsi que d’autres caractéristiques spectaculaires telles que des ponts naturels, des gorges et de vastes grottes.

Différent des autres sites karstiques dans le Sud de Chine, Wulong connaît ses particularités remarquables. Il a été inscrit pour ses dolines géantes, ses ponts naturels et ses cavernes.

L’élément du karst de Wulong se compose de hauts plateaux karstiques intérieurs ayant subi une forte surrection. Ses dolines géantes et ses ponts sont représentatifs des paysages de Chine du Sud à tiankeng (vaste dépression d’effondrement) et témoignent de l’histoire d’un des plus grands réseaux hydrographiques du monde, celui du Yangtze et de ses affluents. L’élément du karst de Wulong est un groupe de trois zones centrales séparées par des zones tampons. Il couvre une superficie totale de 6 000 hectares et ses zones tampons s’étendent sur 32 000 hectares.

Le tourisme à Wulong a commencé en 1994 par l’ouverture de la caverne Furong. Jusqu’à 2016, Wulong est le seul site touristique chinois possédant trois nominations d’honneur nationales voire internationales : Patrimoine naturel mondial, site touristique national cinq étoiles et site national de voyages et de vacances. En plus, il a été décerné par les Nations Unies Exemple de ville chinoise durable en 2015[1]. Selon le Bulletin de l’économie et du développement social publié par la mairie de Wulong,  jusqu’en 2013, environ 17,5 millions touristes y ont été accueillis. Les recettes brutes touristique de Wulong ont atteint 8,807 milliards de RMB[2], soit 1,19 milliard d’euros, ce qui pèse sur l’économie de la ville de Wulong.

De plus, Wulong est non seulement reconnu pour ses paysages karstiques, mais aussi pour ses conditions idéales pour les sports en plein air. Depuis 2003,  la Compétition internationale des sports en plein air ouverte de Chine se tient chaque année en septembre à Wulong. En 2012, Wulong a été nommé la Base des sports en plein air de Chine par l’Administration générale des sports.

Grâce à ses paysages prodigieux, Wulong est un site en faveur pour beaucoup de réalisateurs cinématographiques. Déjà, plusieurs films et émissions télévisées populaires y ont été tournés : Curse of golde flowers de Yimou ZHANG ; Transformers : Age of extinction de Michael BAY , ainsi que l’émission télévisée populaire en Asie Où papa va-t-il ?.

C’est avec ces trois modes que Wulong est devenu depuis 1994 un site touristique, sportif et cinématographique.

Notre thèse a pour objectifs de comprendre les conditions des changements du tourisme de la Chine, et le mode complexe du développement de Wulong, ainsi d’essayer de trouver l’équilibre entre les ses trois modes.

Il s’agira, dans un premier temps, de faire l’état de l’art du processus et les conditions favorables de tourisme à Wulong. Nous intégrerons ensuite les résultats de cette recherche aux travaux des terrains avec des enquêtes en faisant appel aux commentateurs et auteurs récents pertinents.

Une meilleure compréhension des mécanismes de mise en tourisme des territoires en Chine et une identification de la spécificité chinoise, si elle existait, seront attendues.