ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Aménagement des territoires locaux et Gouvernance des politiques de décentralisation et de déconcentration, cas de la région Marrakech-Safi


Thèse de Salima SALHI (ESO Angers)
Direction :
Financement :
  • PHC Maghreb

Composition du jury :


    Le projet porte sur le mode de gouvernance des nouvelles politiques de décentralisation et de déconcentration adoptée récemment par le Maroc, au niveau des projets d’aménagement des territoires locaux sachant que l’histoire de l’aménagement territorial et les politiques publiques ont beaucoup évoluées depuis une cinquantaine d’année. Aujourd’hui tous les acteurs s’accordent à dire qu’une bonne gouvernance territoriale fondée sur la décentralisation, la déconcentration, la participation et la coordination des acteurs locaux est la clé de réussite du développement local par le bon choix et la bonne gouvernance des Projet d’aménagement locaux.

    Dans ce contexte, la problématique vise à comprendre la gouvernance des nouvelles politiques de décentralisation et de déconcentration en s’intéressant plus particulièrement à des projets d’aménagement des territoire locaux de la région de Marrakech-Safi, entre autre y ayant trait au végétal en ville.

    Les hypothèses de départ sont que les intérêts opposés des acteurs déconcentrés / décentralisés bloquent l’achèvement des projets d’aménagement des territoires locaux et que malgré l’adoption des nouvelles politiques de décentralisation/ déconcentration, la gouvernance top-down persiste à cause du refus des acteurs de renoncer à leurs pouvoirs.

    Cette démarche permettra ainsi de mieux ; analyser comment les acteurs des nouvelles politiques de décentralisation/déconcentration s’impliquent ou pas dans la réalisation, la réussite des projets d’aménagement des territoire locaux  ; de comprendre comment les pouvoirs sont exercés mutuellement entre les acteurs décentralisés / déconcentrés au niveau des projets d’aménagement des territoires ; identifier le mode de gouvernance des nouvelles politiques de décentralisation/déconcentration au niveau des projets d’aménagement des territoires ; enfin l’identification des jeux / enjeux, intérêts des différents acteurs déconcentrés  /décentralisés.