ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Migrations et diaspora

Expérience des Chrétiens palestiniens en Jordanie et aux États-Unis


Thèse de Hadeel FAWADLEH (ESO Angers) soutenue en 2017 à Université d'Angers - MRGT - Amphithéâtre Germaine Tillion 23 mars 2017
Direction :


Cette étude soulève de nombreuses questions sur les Palestiniens vivant au sein de la diaspora en se concentrant sur les Palestiniens Chrétiens. Elle traite de sujets majeurs concernant les migrations, la diaspora, l'identité et les réseaux ; quatre concepts interdépendants mais qui ne peuvent être analysés de façon isolée les uns des autres. La majorité des migrations palestiniennes ont commencé par des migrations forcées pour des raisons politiques ou économiques avant de devenir des migrations transnationales.

Bien que des politiques d'absorption des migrants par les pays de la diaspora ont été mises en place, ceux-ci ont conservé leur identité, grâce aux réseaux religieux, familiaux, nationaux et palestiniens. La création de clubs de villages et de villes, de clubs familiaux, d’églises arabes, entre autres, ont relié les migrants les uns aux autres et ont également mis en lien la diaspora et le pays d'origine.

Comprenant des réseaux sociaux, économiques et charitables, les réseaux transnationaux ont affirmé les relations des migrants avec leur pays d'origine comme un élément principal. Toutefois, la proportion de migrants palestiniens pouvant franchir les frontières de leur pays d'origine reste faible. Ceci confirme le fait que les Palestiniens à l'étranger constituent une vraie diaspora.

Les Palestiniens ont vécu différentes expériences de migration et de diaspora dans les pays arabes voisins et dans les pays éloignés étrangers (non-arabes). Le concept de diaspora a été redéfini à partir de notre terrain palestinien. L'étude présente différents modèles géographiques de familles palestiniennes dans la diaspora.