ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Processus d’adaptation et logiques d’acteurs face au développement du tourisme chinois en Thaïlande.

Le cas de l’île de Phuket


Thèse de Meng LI (ESO Angers) soutenue en 2019 à Université d'Angers le 20 décembre 2019
Direction :

Composition du jury :
  • Olivier LAZZAROTTI, Professeur des Universités Université de Picardie, Rapporteur,
  • Sylvine PICKEL, Maître de Conférences HDR Université d’Angers, Examinateur,
  • Isabelle SACAREAU, Professeur des Universités Université Bordeaux Montaigne, Examinateur,
  • Philippe VIOLIER, Professeur des Universités Université d’Angers, Directeur de thèse ,
  • Luc VACHER, Maître de Conférences HDR Université La Rochelle, Rapporteur


Si l’Asie du Sud-est est incontestablement la première région réceptrice du tourisme international chinois, la Thaïlande est, depuis 2016, le premier pays à accueillir ces touristes. Au terme d’un processus engagé à l’orée des années 1990, les touristes chinois, en groupe et en individuels, fréquentent aujourd’hui de plus en plus le Royaume, impliquant non seulement le développement de produits touristiques pensés depuis la République populaire Chine, mais aussi une adaptation des opérateurs locaux. Cette thèse a pour objet les processus d’adaptation et les logiques d’acteurs (spatiales et économiques) face au développement du tourisme chinois sur l’île de Phuket. A partir d’observations et entretiens, ainsi que de statistiques créées grâce au dépouillement de catalogues de tour-opérateurs, ce travail vise à comprendre comment un espace touristique autrefois modelé par et pour des populations occidentales, se transforme maintenant pour répondre à de nouvelles attentes et représentations. Plus largement, cette étude souhaite contribuer à enrichir la réflexion sur la cohabitation avec le tourisme international dans le Monde.