ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Enjeux d’appropriation de l’espace aérien en France et en Europe

vers une territorialisation spécifique


Thèse de Nicolas MARC (ESO Angers) soutenue en 2014 à Université d'Angers 21 février 2014
Direction :
  • Vincent VESCHAMBRE, Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon



 

L’espace aérien est un espace peu connu et peu questionné en géographie. Après des recherches théoriques sur la notion d’espace aérien, confrontée à celle d’espace terrestre notamment, et des entretiens avec les acteurs de la gestion de cet espace, nous avons pu constater sa singularité : c’est un espace récemment approprié, à trois dimensions et sans cesse en mouvement. Le milieu aérien permet notamment de se libérer de nombreuses contraintes physiques qui limitent l’action des sociétés en termes de temps et d’espace. Suite aux innovations techniques de la fin du XIXème siècle, il a très vite suscité des intérêts économique et stratégique. Ainsi, comme tout espace, il est sujet à des processus d’appropriation matériels et cognitifs, individuels et collectifs, qui font de lui un territoire à forts enjeux. Les Etats ont mis en œuvre un ensemble de moyens législatif et armés pour le protéger en fonction de leurs institutions, cultures, économies et stratégies du moment. Cependant, compte tenu de l’augmentation du trafic, l’espace aérien devient une ressource de plus en plus précieuse et son utilisation est soumise à la concurrence des différents acteurs civils et militaires. Cette hypothèse de territorialisation de l’espace aérien a été testée dans le cadre de la mise en place du projet « ciel unique européen ». Ainsi, le modèle de gestion de l’espace aérien, initialement basé sur un modèle national, doit progressivement être remplacé par une gestion communautaire, indépendamment des frontières nationales. Ce projet ambitieux soulève de nombreuses questions sociales, économiques et politiques et semble remettre en causes les notions de souveraineté et de territoire national.


Mots clés : espace aérien, territoire, souveraineté, ressource, appropriation, territorialisation, concurrence, France, Europe.

 

Abstract : Airspace is not very known and not well examined in geographical area.After theoretical research about airspace notion, faced to, in particular, the one of land area, and consultations with the stakeholders on the management of this space, we have experienced its pecularity, it is a recently suitable space in three- dimensional and continuously in motion. The aerial environment allows in particular to override the numerous physical constraints which restrict the activities of societies in terms of time and space. Following the technological innovations at the end of the nineteenth century, very quickly, it aroused some cognitive, economic and strategic interests. So, like all space, it is liable to material and cognitive, personal and collective ownership processus, which make it a territory with high issues. The states have implemented a set of legislative and armed means in order to protect it depending to their institutions, cultures, economics, and strategic at this moment. However, taking in account the increase of trafic, the airspace is becoming a more and more invaluable ressource, and its application is subject to the competition of various civilian and military actors. This assumption of airspace territorialisation has been tested in the context in setting up a draft « single european sky ». So, the management model of airspace, in the first place based on a national model, should be gradually replaced by a community replacement, regardless of the national boundaries. This ambitious project raises a lot of social, economic and politic questions and seems to challenge the notions of sovereignty and national territory.


Key Words : airspace, sovereignty, ressource, ownership, territorialisation, competition, France, Europe.

 

 



Téléchargement