ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Les transformations urbaines en Cisjordanie "Palestine", facteurs explicatifs et conséquences :

Le cas de la région de Ramallah


Thèse de Mohammad MUHSEN (ESO Angers) soutenue en 2017 à Université d'Angers - MRGT - Salle Frida Kahlo 21 mars 2017
Direction :


Cette étude présente des éléments de compréhension du processus de transformation de la zone de Ramallah en Palestine après 1993, suite aux accords d'Oslo. L'introduction souligne l'énoncé du problème, les principaux objectifs de l'étude et l'importance de la méthodologie. L'étude est divisée en deux parties, contenant chacune trois chapitres.

La première partie donne une brève description de l'évolution chronologique du peuple palestinien et des enjeux socio-économiques urbains, ainsi qu’une analyse en profondeur de la zone d'étude avec un focus sur le rôle de l'occupation israélienne qui a contribué à la démarcation des zones palestiniennes.

La deuxième partie analyse les facteurs qui ont affecté le processus de migration interne et la croissance urbaine. L'étude tente ensuite d'enquêter sur les principaux changements intervenus dans le modèle urbain à travers différents modèles.

L'étude a permis de constater que la zone de Ramallah a été témoin au cours des deux dernières décennies, d’un processus de transformation urbaine ; elle coïncide avec des transformations en termes sociaux, économiques et politiques. En outre, l'avènement de l'Autorité palestinienne dans les années 1990 à Ramallah est un point important pour les Palestiniens du point de vue de leur territoire, avec également des répercussions néfastes sur le modèle urbain et sur le paysage.

Cette thèse révèle un mécanisme de « leapfrog », une accélération dans le processus de croissance urbaine et l'expansion pour faire face à ces changements et à l'émergence de demandes urbaines en raison de la migration interne.