ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Bronzer en Chine, une norme corporelle émergente ?

RFI Tourisme


Financement :
  • Conseil Scientifique de l'Université d'Angers


Sur la période 2014-2016

Ce projet vise à comprendre l’émergence de pratiques de bronzage dans le monde chinois, ici défini par l’ensemble constitué de la République populaire de Chine (RPC) et de la République de Chine (l’île de Taïwan). Il s’agit d’analyser, à l’appui des matériaux empiriques récoltés, comment certains individus, quand ils adoptent le hâle, s’autorisent à détourner - voire à dépasser - un ensemble de normes (lesquelles « définissent des situations et les modes de comportements appropriés à ceux-ci » selon Becker, 1985) corporelles qui sont pourtant des obstacles au sens où ils structurent le champ des relations sociales. Le projet poursuit une réflexion déjà engagée par des recherches précédentes sur la circulation et l’appropriation du hâle à partir du foyer hawaïen, et s’inscrit dans une réflexion plus vaste sur la circulation du bronzage dans le monde. On émet en effet l’hypothèse que la peau blanche est un signifiant en cours d’exportation vers les pays dits occidentaux.



Contacts :
benjamin.taunay @ univ-angers.fr