ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Étude sur l'impact du dispositif FDVA

(Fonds de Développement de la Vie Associative)


Financement :
  • Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale des Pays de la Loire et de la Loire Atlantique


Sur la période 2016-2018

Depuis 2009 le FDVA (Fonds de Développement de la Vie Associative), dispositif dédié à la promotion de la vie associative et tout spécialement à la formation des bénévoles a été déconcentré au niveau régional. Après plusieurs années de mise en œuvre en Pays de la Loire, il est apparu utile aux membres de la commission consultative régional du FDVA des Pays de la Loire d'envisager l'évaluation de cette politique publique mise en œuvre au sein du territoire ligérien.

L'égalité des territoires y compris dans le domaine des pratiques associatives et tout particulièrement dans le champ de la formation des bénévoles est aujourd'hui une priorité réaffirmée. Il a donc été souhaité de coupler l'impact de ce dispositif avec des territoires identifiés en tenant compte de leur singularité au regard de leur "degré de précarité".

C'est pourquoi lors de sa réunion du 06 juin 2016, l’État, conformément au souhait formulé en 2015 par les membres de la commission régionale consultative du FDVA a convenu de mer une étude sur l'impact de la pratique associative et des formations de bénévoles au regard des disparités territoriales ligériennes.

Cette démarche, en collaboration avec l'université de Nantes s'appuiera sur les données statistiques de l'INSEE et de celles collectées au titre du FDVA 2016 et plus largement des actions de formation des bénévoles disponibles auprès de certains partenaires régionaux;
Ce travail de collecte, de constat, d’analyse et de mise ne perspective fournira également des éléments d'appréciation sur les besoins à venir pour tous les acteurs de la formation des bénévoles, les bénévoles eux-mêmes et tous les acteurs publics soucieux du développement de la vie associative au service des territoires et de leurs acteurs.

L'échéance de l'étude est fixée au plus tard au mois de septembre 2017.

Le laboratoire ESO-Angers (UMR CNRS 6590) contribuera à cette réflexion par l'intermédiaire d'une prestation intellectuelle au moment des réunions de travail.



Contacts :
emmanuel.bioteau @ univ-angers.fr